Nevernight
Chroniques / Coup de cœur

Nevernigth

Nevernight est la nouvelle parution des Editions De Saxus. C’est le premier tome d’une saga écrite par Jay Kristoff. Vous le connaissez surement pour Illuminae ou Aurora Squad qu’il a écrit avec Amie Kaufman.


Résumé :

Dans un pays où trois soleils ne se couchent presque jamais, une tueuse débutante rejoint une école d’assassins, cherchant à se venger des forces qui ont détruit sa famille.

Fille d’un traître dont la rébellion a échoué, Mia Corvere parvient de justesse à échapper à l’anéantissement des siens. Livrée à elle-même et sans amis, elle erre dans une ville construite sur les ossements d’un dieu mort, recherchée par le Sénat et les anciens camarades de son père.

Elle possède un don pour parler avec les ténèbres et celui-ci va la mener tout droit vers un tueur à la retraite et un futur qu’elle n’a jamais imaginé.

À 16 ans, elle va devenir l’une des apprentis du groupe d’assassins le plus dangereux de toute la République : L’Église rouge. La trahison et des épreuves l’attendent dans les murs de cet établissement où l’échec est puni par la mort. Mais si elle survit à cette initiation, Elle fera partie des élus de Notre-Dame du Saint-Meurtre, et elle se rapprochera un peu plus de la seule chose qu’elle désire : la vengeance.


Par où commencer pour vous parler de ce merveilleux coup de cœur ?

Peut-être par la merveilleuse édition collector reliée que nous propose De Saxus. Tout est magnifique, que ce soit la jaquette avec cette sublime illustration ou le fait qu’au dos de celle-ci se trouve la carte d’Itreya. Ou bien encore le hard-back lui-même avec ces détails rouges merveilleux. L’intérieur du roman est tout aussi joli, on y retrouve plusieurs cartes, la mise en page est aérée et rend la lecture agréable. Et avec une briquasse de presque 800 c’est d’autant plus important !

Parlons ensuite de l’histoire en elle-même. Comme je vous le disais plus haut, je connais Jay Kristoff pour ses sagas ecrites en collaboration avec Amie Kaufman. Mais je n’avais jamais lu de romans écrit par lui seul. Et quelle découverte ! Son style est impeccable, fin et acéré comme une épée.

J’ai adoré la narration très particulière que l’on retrouve ici. En effet le narrateur n’est pas le personnage principal mais quelqu’un (ou quelque chose) qui l’a connue intimement. Et ce narrateur n’a pas la langue dans sa poche ! Il nous offre pleins de petites remarques supplémentaires en notes de bas de page.

Mais ces notes nous permettent aussi de mieux comprendre certains faits et coutumes d’Itreya utiles à l’histoire. Et ce qui peut être déroutant au début de notre lecture devient vite indispensable. Ce narrateur légèrement acerbe et plein de sarcasme donne un charme bien particulier à ce roman. Et la première phrase du roman donne très bien le ton.

Attention tout de même le style est vraiment cru et de nombreux détails et évènements pourraient choquer les plus jeunes. Je rappelle donc ici que ce roman est un Young Adult et non un jeunesse.

Si l’on aborde maintenant la question des personnages je dois vous avouer qu’il n’y en pas un que je n’ai pas aimé. Tous sont complets et chacun apporte une dimension spéciale à l’histoire. Je les ai adoré, détesté et pris en pitié pas mal de fois je dois bien l’avouer. Et notre héroïne ne déroge pas à la règle. On a envie de la frapper puis de l’embrasser un nombre incalculable de fois. On en apprend plus sur elle et son passé au fil de l’histoire et l’on comprend mieux certaines de ses réactions.

Il faut aussi avouer qu’elle est sacrément badass ! Et son apprentissage au sein de l’Eglise rouge ne va pas aider à la rendre plus douce. D’ailleurs parlons-en de cette “église” formatrice d’assassins. C’est un concept très intéressant qui, je crois, n’avais pas été abordé. Ici, les assassins ne sont pas une guilde payée pour tuer mais bien une église qui tue pour offrir des présents à la Déesse.

Les décors sont incroyables et j’ai beaucoup aimé m’imaginer au coeur de la montagne ou en plein centre de Sepulcra. L’univers est riche et assez époustouflant et j’ai hâte d’en apprendre plus dans la suite. Car nous avons encore tout un monde à explorer et de nombreuses cibles à traquer aux côtés de Mia.

Tout cela pour vous dire que cette lecture a été fantastique et que j’ai été incapable de lâcher ce roman. Nevernight est un énorme coup de coeur. Et je crois bien que cette saga va prendre attache dans mon top 10, voire dans mon top 5.

Livrement vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *