Alexiane de Lys
Articles / Interview

Les auteurs ont la paroles #2

Merci à Alexiane de Lys d’avoir accepté de se joindre à nous pour la troisième interview du blog et de m’avoir envoyé cette superbe photo ! Je suis heureuse de vous retrouver en sa compagnie pour ce deuxième rendez-vous des auteurs ont la parole !


Quelques mots sur vous ?

Je ne sais pas vraiment par quoi commencer, mais pourquoi pas, par exemple, par cette anecdote : je m’appelle réellement Alexiane, mais “De Lys” est un pseudo. J’ai grandi en Dordogne, et je vis actuellement dans le Puy-de-Dôme avec mon mari. J’ai une chienne cocker anglais et je suis amoureuse de tous les animaux… d’ailleurs ça se sent dans mes romans ^^ J’aimerais devenir vegan mais en attendant j’ai drastiquement réduit ma consommation de viande et de laitage et j’essaie vraiment de choisir mieux mes aliments. Je suis méga écolo et je déteste ceux qui polluent la planète…

Quand avez-vous commencé à écrire ? 

Difficile à dire. J’ai écris quelques nouvelles par ci par là, surtout pour l’école, mais j’ai commencé mon premier roman, les ailes d’émeraude, vers l’âge de 17 ans.

Avez-vous une autre activité ou vous consacrez-vous uniquement à l’écriture ?

Je me consacre uniquement à l’écriture. Je ne suis pas vraiment multi-tâche et pour être efficace je dois me concentrer à 100% sur mon métier.

Quels sont vos projets maintenant ? 

J’ai une saga en cours d’écriture qui tourne autour du monde des sirènes, en particulier des morgans, les sirènes bretonnes. Après j’écris d’autres romans à côté, dont une romance/thriller qui me sert d’exutoire ^^

Quelle est la recherche google la plus étrange que vous ayez dû faire pour un roman ?

Oulah. Je ne saurais même pas laquelle choisir… J’hésite entre: quel est l’acide le plus puissant qu’on puisse utiliser pour faire disparaître un corps et la fois où j’ai voulu calculer combien de bouteilles de solution iodée je devrais verser dans une baignoire pour multiplier par 30 la concentration normale d’iode par litre présent dans l’océan :’D

Quel est le personnage qui vous ressemble le plus ?

… Cassiopée ? En vrai je ne sais pas… Mes personnages sont souvent bien différents de moi, même si nous partageons évidemment certaines choses… comme le sarcasme et le sens de l’humour (du moins j’aime à le penser ^^) Mais mes héroïnes sont souvent bien plus courageuses et rentre-dedans que moi haha.

Quelle a été votre meilleure expérience suite à votre première publication ?

La rencontre avec tous les lecteurs à travers la France ! J’ai fait des salons et la tournée des France Loisirs et c’était vraiment chouette d’avoir tous ces retours. Je me rappelle d’un salon à Colmar pendant la période de Noël. Je ne le fête pas, personnellement, mais j’ai adoré l’ambiance et la ville en cette période de l’année !

La trilogie Les ailes d’émeraude a connu un grand succès, d’où vous est venu cette idée de créer les Myrmes ?

Aucune idée. Des fois je ne sais même pas d’où ça sort. Souvent, j’ai le début d’un bout d’une idée, et au fur et à mesure, l’idée se complexifie, se développe et devient concrète avec de la profondeur. C’est comparable à une association d’idée. En ce qui concerne les Myrmes, je pense que je voulais créer des êtres aux capacités hors normes, mais qui n’auraient aucun pouvoirs dits “magiques”. Je ne sais pas si ça se remarque, mais tous les phénomènes “surnaturels” présents dans mes livres, ont toujours une explication scientifique pour l’étayer (même si elle est bancale haha).

Auriez-vous des conseils pour quelqu’un voulant se lancer dans l’écriture d’un roman ? 

Je n’ai pas de conseils tout prêts… J’en ai un peu parlé sur mon site internet officiel. Mais le meilleur d’entre eux, c’est de se lancer ! 

Vous avez été publiée très jeune, cela ne vous a pas effrayée ? 

Non, pas vraiment. J’ai me suis surtout sentie énormément chanceuse. Mais quand je devais rendre les tomes à temps, j’ai connu mes moments de stress ^^

Quelles sont les difficultés que peut rencontrer un auteur ?

Le syndrome de la page blanche (pour en avoir fait les frais je peux dire que c’est carrément pas drôle), le syndrome de l’imposteur, le découragement quand on tombe sur des commentaires incendiaires. J’en profite pour glisser un message aux lecteurs : quand vous écrivez une chronique sur un livre que vous avez lu, pensez toujours à tous les efforts que l’auteur a fourni et des peurs qu’il a dû surmonter pour publier ce roman, qui est une part de lui… Et dites-vous aussi qu’il peut tomber dessus. On peut résumer le savoir vivre comme suit : on a le droit de dire qu’on a pas aimé, mais pas que c’était nul.

Etes-vous une grande lectrice ? Quel roman/saga est votre préféré ?

Je suis une super grande lectrice, je l’étais avant d’être écrivaine. Je ne pourrais jamais choisir une saga préférée, c’est beaucoup trop dur mais… allez. La première à laquelle je pense, c’est Les chroniques lunaires, de Marissa Meyer. Mon one shot préféré, par contre, je peux le donner sans hésiter : c’est les âmes vagabondes, de Stephenie Meyer !

Une info croustillante pour nous ?

Je suis très croyante et très pratiquante. Je ne parle pas souvent de mes valeurs ni de ce en quoi je crois, parce que bon, c’est assez personnel, mais je suppose que ça se ressent dans mes histoires. Ah ! Et je n’ai aucune formation professionnelle, seulement un bac ES (que j’ai eu in extremis, en ayant loupé un trimestre entier…) et qui n’a donc aucun lien avec la littérature, ce qui prouve qu’on peut devenir écrivain quelque soit son cursus scolaire !

Voilà j’espère que cette interview vous aura plu autant qu’à moi ! Surtout que je réalise un rêve d’enfant en interviewant Alexiane de Lys qui m’a accompagnée très longtemps avec sa saga Les ailes d’émeraude ! Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon article ici !

Livrement vôtre !

Commentaires

30 septembre 2020 à 18 h 34 min

Super article, j’ai adoré lire cet échange d’interview !!! 😍



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *